Il n'a que 20 ans et un sourire d'enfant. Il court pourtant après le succès depuis la préadolescence, bien avant son rôle dans le petit plaisir old school et survitaminé Dope.


À 12 ans, Shameik Moore se prend une claque quand il voit Street Dancers de Chris Stokes. Rebelote lorsqu’il assiste à un concert de Chris Brown. « Ça m’a donné envie de chanter, de danser, de me produire sur scène… Tout ça à la fois ! » s’enthousiasme le jeune homme, au téléphone depuis New York. Lui qui a passé sa jeunesse à Lithonia, un patelin de l’État de Géorgie, se met alors à cravacher pour se faire un nom. En 2011, il lance sur YouTube sa websérie, MeaksWorld, qui le montre au travail (en studio, en cours de danse…). Sa notoriété naissante le propulse dans le show comique Incredible Crew (Cartoon Network). Il envoie ensuite des bouts d’essai au tout Hollywood et décroche enfin le premier rôle de Dope. Dans ce film, qui questionne de manière hilarante l’identité noire à l’ère d’Obama, il incarne Malcolm, un lycéen geek, fan du hip-hop des années 1990, qui joue dans un groupe punk et rêve d’intégrer Harvard alors qu’il vient d’un quartier chaud de Los Angeles. Un rôle complexe, inspiré du parcours du réalisateur, Rick Famuyiwa. « Rick peut être cool, mais il a aussi un côté décalé et bizarre. C’est ce que j’ai essayé de reproduire. » Moore en a encore sous le pied. Il tourne actuellement The Get Down, une série sur les débuts du hip-hop, et prépare la sortie de son premier album (toujours hip-hop), 30058. Espérons qu’il lui reste encore quelques rêves d’enfance à réaliser avant ses 21 ans.


Dope
de Rick Famuyiwa (1h43)
avec Shameik Moore, Kiersey Clemons…
sortie le 4 novembre