Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

À revoir sur Arte: « Théorème » de Pier Paolo Pasolini

Partager

Le chef-d’oeuvre subversif du réalisateur italien est à revoir sur Arte jusqu’au 6 août.

Une demeure isolée dans la campagne milanaise, une riche famille abandonnée à la vacuité de son existence, et l’arrivée d’un mystérieux inconnu qui, comme un apôtre charnel, va tour à tour réveiller chez chacun des pulsions inavouées. Ce point de départ vous dit forcément quelque chose -il a été repris par François Ozon sur un mode parodique dans Sitcom, où l’arrivée d’un rat déclenchait la révélation de secrets familiaux, par Matthias Luthardt dans Ping Pong ou encore par Ivano De Matteo dans La Bella Gente. Mais cette chronique sournoise d’une bourgeoisie ébranlée dans ses croyances par l’arrivée d’un outsider remonte bien-sûr au Théorème de Pasolini, célèbre film du réalisateur sorti en 1968 et qui fit scandale en Italie.

Adapté de son propre roman, Théorème renferme toutes les grandes thématiques de son oeuvre: vision du capitalisme bourgeois comme une perversion de l’humanité, croyance en une entité mystique capable de redonner à l’homme des fulgurances de grâce. Dans ce film où se rejoint le mystique et l’érotique, le divin et le charnel, Pasolini a filmé comme personne avant lui l’apparition magique, l’ambiguïté de la présence volatile, à travers le personnage de cet adonis angélique interprété par Terrence Stamp.

Image livide, mise en scène chirurgicale, chorégraphie des corps fantomatiques: il faut revoir Théorème pour toutes ces raisons, mais surtout parce que Pasolini, sous son formalisme froid, fait la démonstration que seul le désir révèle chaque être à lui-même.

Image: Copyright Tamasa Distribution

Tags: