Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

À Manchester, David Lynch va présenter son expo « My Head is Disconnected »

Partager

Un événement inédit à l’occasion duquel vous pouvez aussi tenter de gagner une lithographie de Lynch dédicacée de sa main.

Si vous n’avez pas encore choisi la destination de vos vacances d’été, quelque chose nous dit qu’une escale à Manchester pourrait vous tenter. A l’occasion du célèbre festival international qui s’y tient tous les ans, David Lynch présentera sa première grande exposition britannique intitulée My Head is Disconnected – déjà tout un programme contenu dans ce titre, comme la promesse de nous immerger dans les limbes mentales, visionnaires et insaisissables de ce réalisateur qui, on le sait moins, est aussi un artiste-plasticien hors-normes. Diplômé de la Pennsylvania Academy of Fine Arts, Lynch a exploré la peinture, la sculpture, la photographie et le dessin, autant de matériaux sur lesquels il a couché ses visions cauchemardesques et oniriques.

Des surfaces où s’impriment, souvent en noir en blanc, des paysages à la fois quotidiens et extraordinaires, des formes écorchées et teintés d’une inquiétante étrangeté qui fait beaucoup penser à ses premières oeuvres -notamment Eraserhead. Organisée thématiquement, cette expo, qui aura lieu du 6 juillet au 29 septembre, est composée de plus de 60 œuvres et propose un parcours en quatre parties. « City on Fire » explore des paysages dystopiques et leur impact sur les personnes qui les habitent ; « Nothing Here » examine la psyché humaine et la fragilité de l’esprit à travers des personnages, tandis que « Industrial Empire » présente des dessins sur les thèmes de l’industrie et de l’environnement. Le dernier chapitre de l’exposition intitulé « Bedtime Stories » , présente de nouvelles œuvres de Lynch. Bonne nouvelle: vous pourrez emporter un peu de la folie lynchienne chez vous, puisque le réalisateur a spécialement créé pour l’événement un tirage en édition limitée d’une lithographie nommée Four Heads Came Out on Wednesday. Un dessin épuré, proche de l’art naïf, où résonnent les thèmes préférés du réalisateur : la solitude, l’ésotérisme et la mort. 100 exemplaires sont à acquérir, chacun d’entre eux sera signé par Lynch. Vous pouvez en acheter une sur le site de HOME (et payer 425 £) ou tenter d’en gagner un exemplaire sur le site de Little White Lies en vous inscrivant à la newsletter du site.

Tags:

Vous pourriez être intéressé par